couler


couler
COULER. v. n. Fluer. Il se dit Des choses liquides qui suivent leur pente. Ce ruisseau, cette fontaine coule doucement, lentement, could de source, coule dans la prairie, coule sur des cailloux, sur des graviers, etc. La rivière coule le long des murailles, coule à l'entour, tout autour de la ville, coulé vers le midi, vers le nord. Le sang, la sueur lui couloit le long du visage, couloit abondamment, Les larmes lui coulent des yeux. Il est enrhumé, le nez lui coule. Cette chandelle est de mauvais suif, elle coule. Le sang qui coule dans les veines. Cette encre est trop claire, elle coule trop. Elle est trop épaisse, elle ne coule pas bien.
f♛/b] On dit d'Un tonneau, d'un vase, etc. qu'Il coule, Quand il est percé, ou qu'il n'est pas bien joint, en sorte que la liqueur qui est dedans s'enfuit. Ce muid, ce baril coule. Il coule de toutes parts.
[b]f♛/b] On dit, en parlant d'Un ouvrage de fonte qu'on a jeté en moule, que La statue, que la cloche a coulé, pour dire, que Le métal s'est échappé par quelque fente faite au moule.
[b]f♛/b] On dit, qu'Un navire, qu'un vaisseau coule à fond, coule bas, pour dire, qu'Il s'enfonce dans l'eau.
[b]f♛/b] On dit aussi, actviem. qu'On coule à fond un vaisseau, pour dire, qu'On le fait submerger. Attaquer un vaisseau et le couler à fond à coups de canon.
[b]f♛/b] On dit figurément, Couler quelqu'un à fond dans la dispute, pour dire, Le réduire à ne savoir que répondre; et Couler une matière à fond, Dire sur un sujet tout ce qu'on peut dire, sans rien omettre.
[b]f♛/b] On dit aussi figurément, qu'On a coulé un homme à fond, qu'il est coulé à fond, pour dire, qu'On a ruiné son crédit, sa fortune, etc. Cet homme avoit un grand crédit, un grand poste, etc. à la Cour, on l'a coulé à fond, il est coulé à fond.
[b]f♛/b] On dit aussi Des choses solides, qu'Elles coulent, pour dire, qu'Elles glissent, qu'elles s'échappent. L'échelle n'avoit pas assez de pied, elle coula. Comme il passoit par la rue, une tuile soula d'un toit, et lui tomba sur la tête.
[b]f♛/b] On dit, que La vigne coule, Quand le raisin qui commençoit à se nouer tombe ou se dessèche. La vigne étoit belle, mais elle a coulé, la pluie l'a fait couler. Les vignes ont coulé.
[b]f♛/b] On le dit aussi De certains fruits, comme des melons, des figues, etc. Les melons ont coulé. Les figues ont coulé.[b]Couler, se dit aussi figurément Du temps qui passe. Les jours, les années, les siècles coulent insensiblement, coulent si vite. Le temps coule doucement.
f♛/b] On dit d'Une période, d'un vers, qu'Ils coulent bien, pour dire, qu'Il ne s'y trouve rien de rude, ni qui blesse l'oreille.
[b]f♛/b] On dit encore De tout ce qui est dit ou écrit naturellement, d'une manière aisée, que Cela coule de source.
[b]f♛/b] Il se dit aussi De ce que quelqu'un fait ou dit conformément à son génie, naturellement, de l'abondance du coeur, par un fond de capacité, de sincérité. Il dit des choses fort consolantes à cette personne, cela coule de source. Il parle très-savamment, cela coule de source. Il a fait beaucoup de charités, cela coule de source.
[b]f♛/b] On dit aussi, que Les liqueurs délicieuses, les bons vins coulent agréablement, pour dire, qu'On les boit avec plaisir.
[b]f♛/b] On dit, qu'Un rasoir coule bien, pour dire, qu'Il rase doucement, légèrement, qu'il n'est point rude.[b]Couler, signifie aussi en termes de danse, Glisser doucement. Dans cette danse-là, on ne fait que couler. Faites deux pas, et coulez.
f♛/b] Et on dit aussi, Couler un pas, pour dire, Le marquer légèrement.
[b]f♛/b] On dit de même en termes de Musique, Couler une note, plusieurs notes, pour dire, Les passer légèrement.
[b]f♛/b] On le dit aussi Des personnes qui passent sans faire de bruit, crainte d'être aperçues. Coulez vite le long de cette muraille. Ces troupes coulèrent à la faveur de la nuit, à la faveur du bois, coulèrent le long des fossés, et entrèrent dans la Place. Le lièvre a coulé le long de la haie.
[b]f♛/b] En ce sens, il se met aussi avec les pronoms personnels. Je me coulai le long de la muraille. Il se coula par derrière la tapisserie. Il s'est coulé dans la presse. Coulez-vous doucement parmi les autres.
[b]f♛/b] On dit d'Un homme qui dans son discours n'a parlé d'une chose que légèrement et en passant, qu'Il n'a fait que couler sur ce fait, sur cette circonstance, etc.[b]Couler. v. actif. Passer une chose liquide au travers du linge, du drap, du sable, etc. Couler du lait dans un souloir. Couler la lessive. Couler de l'hippocras dans une chausse. Couler un bouillon. Couler au travers d'un linge.
f♛/b] On dit, Couler une glace, pour dire, En faire couler la matière fondue, sur une table préparée exprès. Le secret de couler les glaces est récent.[b]Couler, signifie aussi figurément, Faire glisser adroitement, mettre doucement en quelque endroit, ou parmi quelque chose. Il a coulé ce mot subtilement dans la clause, ou cette clause dans le contrat. Il en faudroit couler un mot dans votre discours, dans votre lettre. Il lui en a coulé deux mots à l'oreille. En comptant de l'argent, il y coula quelques pistoles fausses. Il coula ce billet, cette pièce parmi les autres papiers. Il a coulé la main dans ma poche. Il lui coula des louis d'or dans la main.Coulé, ée. participe.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • couler — [ kule ] v. <conjug. : 1> • 1131; lat. colare I ♦ V. intr. A ♦ 1 ♦ (XIIe) Se déplacer, se mouvoir naturellement (liquides). ⇒ s écouler, fluer. Couler à flots. Couler doucement (⇒ 1. filet) , goutte à goutte (⇒ goutter) . Le sang coule dans …   Encyclopédie Universelle

  • couler — Couler, acut. Ores est neutre, comme, L eau coule, le vin coule, Fluit, defluit, et signifie un doux cours d eau, et une filure de vin, comme quand on a tiré le vin d un marc, on dit qu il ne fait que couler, qu on dit autrement filer, qui est ce …   Thresor de la langue françoyse

  • couler — obs. f. colour …   Useful english dictionary

  • couler — (kou lé) v. n. 1°   Se mouvoir, en parlant des liquides. Ce ruisseau, cette fontaine coule lentement. •   Malc aimait un ruisseau coulant entre des roches, LA FONT. Captivité de St Malc.. •   Épargnez moi des pleurs qui coulent à ma honte, CORN.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COULER — v. a. Fluer. Il se dit Des choses liquides qui se meuvent en suivant une pente. Ce ruisseau, cette fontaine coule doucement, lentement, coule de source, coule dans la prairie, coule sur des cailloux, sur des graviers, etc. La rivière coule le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • couler — vi. /vt. (ep. d un liquide, d un robinet) ; fondre (ep. d une glace...) : KOLÂ (Albanais, Annecy.001, Albertville.021, Arvillard.228, Billième.173, Montagny Bozel.026, Peisey, Reyvroz, St Pierre Alb., Sallanches, Saxel.002, Thônes, Villards… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • COULER — v. intr. Se mouvoir, passer d’un endroit à un autre, en parlant des Liquides. Cette fontaine coule doucement, lentement, coule dans la prairie, coule sur des cailloux, sur des graviers, etc. La rivière coule le long des murailles, coule à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • couler — I. COULER. v. n. Fluer, Se dit des choses liquides qui suivent leur pente. Ce ruisseau, cette fontaine coule doucement, lentement. coule de source. coule dans la prairie. coule sur des cailloux, sur du gravier, &c. la riviere coule le long des… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • couler — v.t. Discréditer. □ se couler v.pr. Se la couler douce, ne pas se faire de souci, vivre heureux …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • couler — (v. 1) Présent : coule, coules, coule, coulons, coulez, coulent ; Futur : coulerai, couleras, coulera, coulerons, coulerez, couleront ; Passé : coulai, coulas, coula, coulâmes, coulâtes, coulèrent ; Imparfait : coulais, coulais, coulait, coulions …   French Morphology and Phonetics


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.